Ingénieur(e) en développement de systèmes de stockage d’énergie durables (H/F)

  Version imprimable de cet article RSS

Présentation de l’Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris

L’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris (ESPCI Paris) est la première école d’ingénieurs française au classement de Shangai.
Distinguée par 6 prix Nobel, elle allie recherche d’excellence (1 publication par jour), innovation (1 brevet par semaine, 3 start-up par an) et formation interdisciplinaire par la recherche.
Elle accueille 400 élèves ingénieurs, 600 chercheurs dans 9 unités mixtes de recherche et environ 100 agents de support de la recherche et de l’enseignement.

Rattachement du poste
Le poste sera rattaché au LPEM (Laboratoire de Physique et d’Etude des matériaux). Le candidat sera placé sous la responsabilité hiérarchique de Brigitte Leridon et Stéphane Holé. Le (la) candidat(e) s’intègrera dans une équipe comptant quatre personnes (trois chercheurs et une ingénieure chimiste). En outre, il ou elle sera susceptible d’interagir et de collaborer avec des Laboratoires partenaires.

Missions et responsabilités
Le stockage de l’énergie électrique représente un enjeu considérable dans le cadre de la transition énergétique. En particulier, pour le véhicule électrique, deux approches complémentaires sont actuellement utilisées : les batteries (Liion
principalement) et les supercondensateurs. Cependant, alors que les supercondensateurs ont encore des densités d’énergie trop faibles, les batteries utilisent des matériaux rares et/ou polluants (par exemple, Li, Co, Ru…) ce qui ne
constitue pas une approche durable. La recherche en cours tend à augmenter la densité d’énergie des supercondensateurs en utilisant des réactions électrochimiques similaires à celles des batteries et donc conduit aux mêmes inconvénients environnementaux.

Le LPEM a découvert un matériau à permittivité équivalente colossale (RTO) dont le principe repose sur la conduction ionique de l’eau dissociée et un effet de cathode virtuelle. Ce matériau ouvre la possibilité de réaliser des supercondensateurs de haute densité d’énergie et de puissance, basés sur une technologie respectueuse de
l’environnement car n’utilisant pas d’éléments rares ou toxiques. La preuve de concept a été faite en Laboratoire mais les performances des dispositifs réalisés doivent être encore améliorées et des pistes technologiques pour le faire ont
été identifiées. Une amélioration notable des performances conduira à la création par l’équipe d’une société innovante dans laquelle le(la) candidat(e) pourra s’intégrer. Ce projet est soutenu par un contrat de maturation avec l’université PSL.

Le(la) candidat(e) aura pour mission de développer un prototype de supercondensateur basé sur le matériau à permittivité équivalente colossale, en améliorant les performances des dispositifs existants par optimisation itérative
de la mise en forme des matériaux et des structures.

Les tâches incluront : synthèse de matériaux (en collaboration avec l’ingénieure chimiste de l’équipe), dépôt et mise en forme de matériaux, caractérisation électrique, analyse et présentation des résultats.

Profil

Connaissances et qualités recherchées :
Le(la) candidat(e) sera au minimum Ingénieur (ou équivalent) en Physique ou Chimie des Matériaux. Il ou elle devra en outre posséder une expérience de mesure de propriétés électriques ou électrochimiques. La maîtrise d’un langage de programmation sera un atout important. Le(la) candidat(e) devra être capable de s’intégrer à une équipe tout en travaillant de manière autonome et en étant source de proposition. Son projet de carrière devra inclure la perspective de travailler au développement d’une petite société innovante et à y prendre rapidement des responsabilités. Un titre de Docteur dans un domaine pertinent pour le projet sera considéré comme un plus.

Formation requise (ou diplôme) : Ingénieur(e) ou équivalent en Physique ou Chimie des Matériaux

Expérience souhaitée : Stage ou emploi dans le domaine de la physique ou chimie des matériaux ayant permis au candidat d’acquérir des compétences sur l’utilisation et la gestion d’une chaîne de mesure. Si possible, notion de spectrométrie d’impédance et/ou de voltampérométrie.

Modalités de Recrutement
Catégorie : Ingénieur de recherche. CDD 12 mois renouvelable.

Le poste est à pourvoir :

• par voie de mutation pour les agents titulaires de la Ville de Paris ;
• par voie de détachement pour les agents titulaires d’autres fonctions publiques ;
• par voie contractuelle pour une durée d’un an pour les agents non titulaires.
Les candidatures de personnes disposant de la RQTH sont encouragées. Ces personnes peuvent bénéficier d’un dispositif de recrutement dérogatoire de la Ville de Paris pour l’accès à l’emploi de titulaire.

Poste à pourvoir à compter du : septembre ou octobre 2021.

Contact
Les candidatures (CV, lettre de motivation) sont à transmettre par courriel à Brigitte.Leridon@espci.psl.eu en indiquant leur statut (Titulaire ou Non titulaire) ainsi que leur corps et grade (uniquement pour les titulaires)

Pour tout complément d’informations, contacter : Brigitte Leridon
Tél. 01 40 79 51 62

Lieu
10, Rue Vauquelin 75005 Paris
Métro ligne 7 (Place Monge/Censier Daubenton) - RER B (Luxembourg) - Bus 21, 27 & 47 - 3 Vélib’ stations à proximité.





ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris