Thèse de doctorat (H/F) CDD : Synthèse et caractérisation de solides poreux hybrides pour la photolyse de l’eau

  Version imprimable de cet article RSS

Contexte  :
L’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris est à la fois une Grande École d’ingénieurs et un institut de recherche (17 laboratoires) de réputation internationale jouissant d’une forte culture d’excellence scientifique (6 Prix Nobel). L’enseignement et la recherche se situent à la croisée du savoir et du savoir-faire en physique, chimie et biologie.

Laboratoire d’accueil
 :
L’institut des Matériaux Poreux de Paris (IMAP) est une unité de recherche mixte ENS-ESPCI-CNRS au sein de l’Université PSL à Paris. L’IMAP est reconnu mondialement pour son expertise dans le domaine de la synthèse et la caractérisation des solides poreux hybrides de type MOFs ainsi que leurs applications dans les domaines de la santé, l’énergie et l’environnement. Il est composé de 9 membres permanents (chercheurs, ingénieurs et enseignent-chercheurs) et plus d’une trentaine de chercheurs post-doctorants, thésards et stagiaires.
Dans le cadre d’un projet financé par l’Agence Nationale de Recherche, l’IMAP recrute un/une doctorant(e) très motivé(e) pour développer des solides poreux hybrides de types MOFs pour des applications en photocatalyse.

Ses activités sont :
- Etude bibliographique approfondie sur les MOFs en lien avec la photocatalyse ;
- Synthèse et caractérisation de MOFs ;
- Evaluation des propriétés photocatalytiques ;
- Analyse des résultats et rédaction de rapports/articles scientifiques ;
- Présentation des résultats (réunions et congrès).

Compétences requises :
- Expérience en synthèse et caractérisation, si possible en dans le domaine des solides poreux ;
- Autonomie dans le travail et force de proposition ;
- Bon niveau d’Anglais (oral et écrit) ;


Prérequis
 :
Master en chimie, de préférence avec une expérience pratique en synthèse chimique. Une expérience en photocatalyse, en diffraction des rayons X et/ou en chromatographie en phase gazeuse sera un plus.


Environnement hiérarchique
 :
La thèse sera dirigée par Christian Serre avec la co-supervision de Georges Mouchaham et Antoine Tissot.

Début  :
Dès que possible à partir du 1er Mars 2022 pour une durée de 3 ans.

Transmission des candidatures et contacts
 :
Candidatures (lettre de motivation et CV) à transmettre par courrier électronique à Georges Mouchaham (georges.mouchaham (arobase) espci.psl.eu).

Accès :
- Métro ligne 7 (Place Monge/Censier Daubenton)
- RER B (Luxembourg)
- Bus 21, 27 et 47
- 3 stations Vélib proches





ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris