Soutenance de thèse Quan Dinh

  Version imprimable de cet article RSS
12 octobre 14:00 » 17:00 — Nobelium

Cinétiques, Coalescences et Rhéologie des Émulsions concentrées lors de leurs séparation : Expériences et Théories

Pour les industries pétrolières, le développement des techniques de récupération assistée du pétrole représente un enjeu majeur puisque ces techniques permettent d’augmenter les rendements pétroliers sur les champs de l’entreprise. Les hydrocarbures sont produits sous forme d’émulsions qui doivent être déstabilisées le plus rapidement possible. Ce processus de séparation du brut et de l’eau est capital pour maîtriser les coûts des opérations, liés au transport et au raffinage. Pour accélérer cette étape de séparation, des additifs chimiques sont utilisés. Les choix des concentrations et des types d’additifs utilisés s’effectuent la plupart du temps de manière empirique. En effet, une compréhension approfondie, permettant de sélectionner et prédire les performances de tels additifs, n’est pas encore acquise. Le but de cette thèse est donc de faire un premier pas dans cette direction. Nous proposons d’étudier donc, en utilisant des systèmes modèles, la déstabilisation de ces émulsions in-situ en fonction de différents paramètres physico-chimiques représentatifs des situations rencontrées dans les opérations en pratique. Cette étude vise à mieux appréhender les différents phénomènes physiques mis en jeu afin d’inclure la physique appropriée dans les outils de simulation permettant en laboratoire, un meilleur criblage des additifs chimiques et de leurs formulations en terme de performance du produit sélectionné et du temps nécessaire à sa sélection.





ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris